Sira-Missa DOUMBIA

MAP Info : Bonjour Monsieur. Pourriez-vous s’il vous plaît, vous présenter en quelques mots aux lecteurs du Collectifmap ?

SMA : Nyanfèn jugu ani nyanfèn Nyuman, Aw bèe lajèlen ka hakè to*. Je suis Sira-Missa DOUMBIA – Traditionaliste Bamanan. Je présente mes Salutations bienheureuses et mes excuses aux Bons et aux Mauvais Esprits ici présents, aux génies tutélaires de ce lieu, aux mânes des ancêtres, à toutes les créatures des quatre règnes qui peuplent le vaste Univers (minéral, végétal, animal, humain), si ma parole blesse ou si elle n’est pas juste, j’implore votre indulgence et votre pardon au nom des 7 Confréries et des 7 fétiches majeurs des Manden. Je demande pardon, à ceux de mes amis dont la sensibilité pourraient être heurtée par certaines de mes réponses

MAP Info : Vous avez à cœur la défense de la spiritualité originelle de l’Afrique noire ; en quoi est-ce important ?

SMA : l'Animisme est notre Religion, C'est la première religion, la plus cohérente, la plus vraie et la plus naturelle. C'est pourquoi 1400 ans d'islam ont été une goutte d’eau dans l'océan de l'animisme. Le retour aux Traditions, ce n'est pas une parole vide, ce sont des actes concrets, des convictions et un vécu, cela passe par exemple par le port d'un prénom authentiquement Africain.

MAP Info : Pourtant de nos jours les prénoms qui ont du succès sont soit musulmans soit chrétiens.

SMA : Il n'y a pas de prénoms Musulmans ou Chrétiens, mais des prénoms Arabes et Européens. Chaque prénom est lié à une culture, à un peuple. Nous avions nos propres prénoms avant l'intrusion dans notre espace mental des Religions coloniales. Personne ne doit porter le nom ou le prénom du violeur de sa mère.

 

MAP Info : Est-ce que cela signifie que vous remettez en cause la pratique du baptême ?

SMA : Seuls les animaux et les esclaves se font baptiser, les humains libres choisissent leurs prénoms (Laurent Bado). En nous nommant, nos parents peuvent bien se tromper dans le choix du prénom, mais devrions nous perpétuer leurs erreurs ?

MAP Info : Suffit-il de changer de prénom pour revenir à la tradition ?

SMA : Avant nous, le retour à l’authenticité africaine était prôné par certains leaders africains comme Jean-François Tombalbaye devenu Ngarta Tombalbaye au Tchad, Joseph-Désiré Mobutu devenu Mobutu Sésé Séko au Zaïre etAlbert-Bernard Bongo est devenu Omar Bongo Odimba au Gabon. Il y en a eu d’autre. Malheureusement Tous ceux-ci étaient des « Fakes News » pour nous enfumer. Ces dirigeants cités n'ont jamais appliqué un vrai retour à l’authenticité africaine. Changer de prénom n’est pas une condition suffisante. Ces dirigeants ont simplement amusé la galerie.

MAP Info : Quelle est alors selon vous la voie à suivre pour un véritable changement ?

SMA : Honorons la grandeur d'âme de nos mamans, de nos papas et la sagesse de nos ancêtres. Remercions-les de nous avoir donné la vie, la force et la beauté, ils sont bien méritants.

MAP Info : Vous avez une association qui travaille dans ce sens, pouvez-vous nous en dire quelques mots ?

SMA :  "MAAYA BLON", est une association culturelle qui veut réhabiliter notre histoire et restaurer les traditions ainsi que les institutions africaines. Notamment celles du Manden. Nous faisons la promotion de  L’Esprit Africain dans la pensée, le parler, les actes, les prénoms, les rituels, etc... « Il n’y a pas de Vérité supérieure à celle dite dans le MAAYA BLON. Honneur, Fidélité et Gloire à nos Ancêtres, nos seuls Guides, notre seul Secours ».

MAP Info : Quel message aimeriez-vous adresser à l’Afrique et à sa diaspora ?

SMA :  En nos Ancêtres, nous devons garder confiance. Réveilles-toi Afrique - Redeviens ce que tu es.

* Je présente d’emblée mes excuses aux bons et aux mauvais esprits de ce lieu