MAP Info : Bonjour Aïcha Ballo, merci d’avoir accepté de participer à cette interview. Pourriez-vous vous présenter brièvement aux lecteurs du MAP ? 

AB :  Je suis ivoirienne et fondatrice de Afro-gourmet ; un service traiteur à domicile qui réalise également du coaching culinaire pour les restaurateurs qui veulent améliorer leur offre. 

MAP Info : Qu’est qui vous a motivée à devenir votre propre patronne ? 

AB : J’en avais assez des petits boulots et j’avais surtout envie de me prendre en main. De nature indépendante, je voulais donner de moi une autre image que celle de la spirale d’échecs que les médias nous présentent généralement au sujet de la communauté noire. 

MAP Info : Quels souvenirs avez-vous de vos débuts ? 

AB : J’ai commencé sans diplôme et sans argent. J'ai longtemps vécu de petits boulots sur lesquels je ne crache pas. Au début, je n'avais pas vraiment de projet, juste une idée de restauration rapide. Je n’ai pas eu d’aide financière ; juste moi et mon envie de réussir. Au début je vendais des plats à la sauvette à la station de métro Château d’eau à Paris. Ça a été une période très dure mais aussi très formatrice. J’ai beaucoup appris sur mes propres capacités. Le premier janvier 2018 cela fera dix ans et je suis toujours là, j’ai entre temps lancé Afro-gourmet, avec la même envie d’aller de l’avant. 

MAP Info : Qu’est-ce qui différencie Afro-gourmet de vos concurrents ? 

AB : Je me refuse de faire comme mes concurrents. Afro-gourmet propose des services au plateau et à l’assiette. Je réalise des menus personnalisés en utilisant des produits africains et en les revisitant à travers des présentations européennes. Par exemple mes clients apprécient beaucoup mon burger au yassa accompagné de frites de manioc avec une sauce au piment et au poireau. 

MAP Info : Quelle analyse faites-vous de la capacité à entreprendre de la communauté noire en Europe ? 

AB : Je ne suis pas une spécialiste mais il me semble que la communauté noire a beaucoup de potentiels. Etre noir, ce n’est pas un péché, c’est une bénédiction. Malgré les siècles d’esclavage, nous sommes encore là. Les Indiens d’Amérique ont perdu leurs terres. Nous on continue de souffrir. Le fait d’être là malgré l’esclavage, les maladies et tout le reste de notre histoire, devrait nous amener à réfléchir autrement. Cependant, je regrette qu'il y ait trop de dispersion et que nous soyons parfois mal représentés.  Je déplore qu’il n’y ait pas assez d’innovation et trop de suivisme. Avec tout ce qu’on a traversé nous sommes toujours là, c’est la preuve que nous avons en nous, une véritable identité qui fait notre force. Nous devrions soutenir davantage ceux parmi nous qui entreprennent au lieu de chercher à leur mettre des bâtons dans les roues

 

MAP Info : Votre initiative va justement dans le sens de la promotion économique des noirs en France et nous vous en félicitons. Quels sont vos objectifs à moyen terme ?  

AB : J’aspire à créer une marque de traiteur afro haut de gamme proposant également des épices et des condiments pour la cuisine. Je voudrais aussi lancer une école de restauration en Afrique, mettre mes enfants à l’abri du besoin et retourner m’installer en Côte d’Ivoire. 

MAP Info : Pour nos lecteurs qui aimeraient découvrir vos produits ou faire appel à vous pour organiser une réception comment peuvent-ils vous contacter ? 

AB : Nous sommes visibles sur google, snapchat, linkedin et facebook. Avec mon site web, il est possible d’avoir une présentation plus détaillée de mon activité et aussi de me contacter -  http://afrogourmet.fr/

MAP Info : Nous vous souhaitons tout le succès possible. Quel message aimeriez-vous envoyer à l’Afrique et à sa diaspora ? 

AB : Il faut qu’on se réveille, qu’on arrête de se mettre des freins. Si les autres pays se développent sans la moindre matière première, nous devons faire en sorte de rendre hommage à ceux qui se sont sacrifiés pour que nous ayons le droit de marcher librement dans les rues sans avoir à s'inquiéter. Essayons d’imiter ceux et celles qui ont réussi au lieu de chercher tout le temps des excuses. On galère tous mais chacun peut voir sa réussite en fonction de sa propre situation. J’aimerais conclure par cette citation de Maya Angelou : « Tu es le rêve et l’espoir d’un nègre ».