Mr Bacely Yorobi, jeune informaticien de talent nous parle de son projet pour l’avènement d’un Internet social en Afrique reposant sur la gratuité d’accès.

Map Info : Bonjour Bacely Yorobi, est-ce que vous pourriez vous présenter en quelques mots ?

BY : Je suis un développeur (WEB/Mobile) et infographiste (Print/Video) Autodidacte. Actuellement Directeur général de la Start-Up yojeDesign Agency et Internet Stratégiste de Virtuose Marketing Technologies. J’ai participé à plusieurs projets Web communautaires en Afrique tel qu’Akwaci, Wonzomai, Fratmat.info et InfoSport.ci.


Map Info : En quoi consiste votre projet Social Spot ?

BY : En  Juin dernier, j’ai eu un rêve, celui de permettre à tous les africains d’avoir la connexion à internet gratuitement. Cette idée m’est venue parce que la connexion n’est pas à la portée de tous. En Côte d’ivoire par exemple, le salaire moyen est aux alentours de 40 000 F CFA. Alors de fil en aiguille mes amis de YojeDesign Workingspace et moi, avons participé à la première Edition des Startup WeekEnd Abidjan. Nous avons été 3ème lauréat et depuis, nous sommes encadrés par un fournisseur d’accès internet à savoir VIPNET.

Map Info : Pensez-vous que Social Spot puisse contribuer à l’amélioration des conditions de vie sur le continent Africain et ailleurs dans le monde ?


BY : A mon humble avis, SocialSpot est un projet qui va contribuer à changer les conditions de vie des Africains dans la mesure où nous souhaitons permettre l’accès à internet gratuitement et de manière libre. Un tel mode d’accès peut susciter le développement de nouveaux usages de la technologie. Ce qui pourrait permettre aux populations Africaines de gagner énormément en temps, de réduire leurs coûts en matière de recherche d’informations et enfin de favoriser les transferts de technologie.

Map Info : Les autorités sont-elles sensible à votre démarche ?

BY : Pour le moment, les autorités ne sont pas impliquées dans cette démarche et ne nous apportent pas encore leurs appuis. Mais toute mon équipe travaille à leur faire connaître SocialSpot et à les interpeller sur les impacts positifs d’un tel projet sur le niveau social et économique des populations. 

Map Info : Recherchez-vous des ressources particulières pour ce projet ? 

BY : Pour ce projet, je recherche effectivement des ressources financières et logistiques. Nous n’avons pas encore les fonds pour en assurer la mise en œuvre. Nous avons aussi besoin de personnes qui souhaiteraient contribuer à la réalisation de ce projet par le biais de leurs compétences. 

Map Info : Pour conclure, quel message pourriez-vous envoyer au continent Africain et à sa diaspora ?  

BY : J’aimerai dire aux africains partout où ils se trouvent dans le monde qu’une nouvelle ère s’est levée sur l’Afrique grâce au développement des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC). Dans ce domaine, nous n’avons pas forcément un grand retard par rapport au reste du monde. SocialSpot peut contribuer valablement à cette avancée grâce à un accès gratuit à l’information et à son partage sur Internet. Nous sommes à l’époque des « changemakers » ; des personnes qui pensent pouvoir changer les conditions de vie des populations par la technologie. C’est ce que l’on nomme l’Internet social c’est aussi un des moyens de mettre en place une économie sociale. Il faudrait que les enfants de l’Afrique s’approprient pleinement cette nouvelle vision.