MAP Info : Bonjour Pacôme Christian KIPRE merci de participer à cette interview du MAP ; pouvez-vous vous présenter en quelques mots à nos lecteurs ?

PCK : Je suis Kipré Pacôme Christian, ivoirien vivant en France depuis maintenant une vingtaine d'années. Je suis de formation universitaire journaliste. J'ai ensuite bifurqué vers les métiers de l'éducation nationale et populaire en étant tout à la fois: Enseignant, Educateur sportif, Animateur en centre de loisirs, Assistant pédagogique, Assistant d'Education. Aujourd'hui je suis cadre à la direction de la Direction des Affaires Scolaires de la ville de Paris détaché au collège Lucie Faure dans le 20 ème arrondissement de Paris. Dans mes fonctions j'ai en charge la prise d'élèves qui sont en grandes difficultés scolaires. Je suis marié et père de trois enfants.

MAP Info : Vous êtes un homme plein de ressources, qu’est-ce qui vous anime ?

Lire la suite...

Map Info : Bonjour Monsieur Benjamin John, Nous vous remercions d’avoir accepté de prendre quelques instants pour vous adresser aux lecteurs du MAP. Pour commencer, pourriez-vous vous présenter en quelques mots s’il vous plaît ?

BJ : Merci pour cette opportunité de pouvoir communiquer avec vos lecteurs et leur transmettre un peu de l’enseignement découlant de mes passions et de ma vie depuis 63 ans !

Sur le plan de la plus lointaine de mes passions, je suis Grand Maître de Taekwondo, ceinture noire 8è dan Kukkiwon, obtenue en Corée par un jury présidé par le GM Kim Young-Tae, Pionnier du Taekwondo en Afrique et par ailleurs, ceinture noire 9è dan de l’école du GM Lee Kwan-Young, Pionnier du Taekwondo en France.

Je suis aussi Arbitre international S Class et Arbitre olympique aux JO de Barcelone en 1992 et ceux d’Athènes en 2004. Je suis le Coordonnateur de l’arbitrage combat au sein de la Fédération Française de Taekwondo (FFTDA) et enfin, j’enseigne le taekwondo dans deux écoles (dojang) en région parisienne.

Lire la suite...

MAP Info : Bonjour Monsieur Charles Pemont. Pouvez-vous, s’il vous plaît, vous présenter en quelques mots aux lecteurs du MAP ?

CP : Je me nomme Charles Pemont. Je suis Ivoirien. Diplômé des Sciences Humaines et des Sciences Sociales de l’Université d’Abidjan-Cocody, je suis aujourd’hui éditeur et écrivain. Directeur Général des Editions L’Encre Bleue, Abidjan, j’assure également les fonctions de Secrétaire Général de l’ASSEDI, qui est l’Association des Editeurs de Côte d’Ivoire. Je suis aussi Médiateur culturel et acteur de Développement local, avec mon ONG les CCP (Cercle Charles Pemont pour le développement local) qui lutte pour l’éducation, l’environnement et contre la pauvreté en milieu rural.

MAP Info : Vous êtes un homme qui a plusieurs cordes à son arc. Nous allons dans le cadre de cette interview, aborder principalement votre métier d’éditeur ; quelle analyse faites-vous de la situation du livre en Afrique ?

Lire la suite...

MAP Info : Bonjour Monsieur Ghyslain Hek Pek Vedeux, merci d’avoir accepté de participer à cette interview. Pourriez-vous s’il vous plaît, vous présenter brièvement aux lecteurs du MAP ?

GHPV : Bonjour, merci à vous. Je suis originaire d’Afrique centrale (actuel Cameroun) et je vis en France depuis mon plus jeune âge. Initialement sportif de haut niveau, je suis aujourd’hui éducateur d’activités physiques et sportives et entrepreneur exerçant également en profession libérale comme consultant dans le domaine du coaching et de la prévention en psychopathologie. 

Je suis sympathisant du CRAN depuis plus de quatre ans et membre depuis novembre 2014. J’y occupe le poste d’administrateur en charge des relations Police/Société civile depuis début 2016. Je participe également à l’administration d’un site internet depuis février de cette année, nommé « Mémoires et Droits des Afro Descendants »

http://www.memoiresetdroitsdesafro.sitew.fr/#Memoires.A

MAP Info : Le Conseil Représentatif des Associations Noires (CRAN) est une organisation qui, comme son nom l’indique, a pour vocation de représenter les associations Noires de France. Pourquoi ce dispositif particulier pour les Noirs de France alors que la loi de 1er juillet 1901 encadre le droit associatif pour tous et qu’il existe déjà la HALDE et la Ligue des Droits de l’Homme pour traiter des questions de discrimination ?

Lire la suite...